Voxco lance 4 nouvelles fonctionnalités pour Améliorer les capacités de recherche et élever le CX

Analyse de texte | Tableau de bord NPS | Traduction automatisée | Nouveau Statut de Distribution

Outils dynamiques. Automatisation accrue. Précision améliorée.
Control Groups1

Qu'est-ce qu'un groupe de contrôle ?

Transformez votre processus de génération d’informations

Utilisez notre guide d’enquête en ligne détaillé pour créer un processus d’enquête de collecte de commentaires exploitable.

Table of Contents

Qu'est-ce qu'un groupe de contrôle ?

Les expériences scientifiques sont souvent conçues pour inclure un groupe témoin, avec le groupe expérimental, dans leur conception expérimentale. Ces deux groupes sont identiques à tous les égards, sauf que, si le groupe expérimental est soumis au traitement ou aux interventions de l’étude, le groupe témoin ne l’est pas. Par conséquent, un groupe témoin peut être défini comme un groupe de participants qui ne reçoivent pas le traitement, dans le cadre d’une expérience.

Pourquoi les groupes de contrôle sont-ils importants

Control Groups Control Group

L’inclusion d’un groupe de contrôle dans la conception d’une expérience peut considérablement renforcer les résultats d’une étude, car elle permet au chercheur d’établir clairement si le traitement étudié a réellement des effets sur le groupe expérimental. Lorsqu’un groupe témoin est utilisé de manière appropriée, il est identique au groupe de traitement à tous autres égards, la seule différence étant que seul le groupe de traitement recevra le traitement. Comme il s’agit de la seule différence entre les deux groupes, tout changement identifié dans le groupe de traitement, qui n’est pas identifié dans le groupe témoin, peut être clairement attribué au traitement étudié.

Par exemple, si un nouveau médicament expérimental est testé pour guérir une maladie, le groupe expérimental et de traitement recevra le traitement, tandis que le groupe témoin recevra un placebo ou bien rien du tout. Si les deux groupes sont identiques dans tous les autres aspects, tout changement noté dans le groupe de traitement pourra être attribué au médicament testé.

Types de groupes de contrôle dans les expériences

Examinons quelques types différents de groupes de contrôle utilisés dans les expériences :

Groupe de contrôle placebo :

Il s’agit d’un type de groupe de contrôle qui reçoit une substance inactive connue sous le nom de placebo. Le placebo est destiné à déclencher « l’effet placebo » dans lequel les participants répondent au « traitement », dans ce cas une substance inactive, uniquement en raison de la croyance qu’ils ont reçu un traitement.

Groupe de contrôle en double aveugle :

Les expériences en double aveugle impliquent que les participants et les chercheurs ne savent pas qui fait partie du groupe de contrôle et qui ne l’est pas. Cela aide à éliminer les biais non-intentionnels qui peuvent être causés par la connaissance de qui appartient à quel groupe.

Groupe non traité témoin :

Contrairement au groupe témoin placebo, ce groupe témoin ne reçoit aucun placebo. Au lieu de cela, ce groupe est simplement surveillé afin que ses résultats puissent être comparés à ceux du groupe recevant un traitement.

Groupe liste d’attente témoin :

Ce groupe témoin ne reçoit ni traitement, ni placebo, au moment où l’expérience est menée. Cependant, une fois l’expérience terminée, le groupe témoin de la liste d’attente reçoit le traitement ou une autre forme d’ingrédient actif. Ceci est fait pour que le groupe témoin ne soit pas confronté à des conséquences qui seraient dues à l’expérience.

Types de groupes de contrôle dans la recherche non-expérimentale

La recherche non-expérimentale fait référence au type de conception de recherche qui ne tient pas compte de la manipulation de la variable indépendante. Au contraire, les chercheurs mesurent simplement les variables telles qu’elles se produisent naturellement dans la vie réelle ou dans un laboratoire. Bien que des groupes de contrôle soient principalement utilisés dans la recherche expérimentale, il existe deux types principaux de groupes de contrôle utilisés dans la recherche non-expérimentale :

Groupes de contrôle dans les plans d’appariement

Dans un plan expérimental, l’appariement consiste à comparer un participant spécifique du groupe de traitement avec un participant spécifique du groupe expérimental. Ces deux participants partagent des caractéristiques similaires. Par conséquent, chaque membre du groupe de traitement aura un homologue identique dans le groupe de contrôle. Cela permet de garantir que le traitement est la seule cause des différences potentielles entre les résultats de chaque paire et des deux groupes dans leur ensemble.

Groupes de contrôle dans les plans quasi-expérimentaux

Un plan de recherche quasi-expérimental repose sur des critères non-aléatoires pour la répartition des sujets dans différents groupes. Il est différent d’une véritable expérience qui repose sur une affectation aléatoire.

Explorez tous les types de questions d'enquête possibles sur Voxco

La menace des groupes de contrôle invalides avec des solutions

Lorsque nous parlons de groupes de contrôle invalides, nous nous référons aux groupes de contrôle qui peuvent partager plus de différences qu’avec le groupe expérimental. Lorsque votre groupe de contrôle présente des différences par rapport au groupe de traitement, il y aura des variables que vous ne pourrez pas prendre en compte, qui peuvent conduire votre expérience à obtenir des résultats moins crédibles et moins dignes de confiance.

Examinons les différentes manières dont les menaces des groupes de contrôle invalides peuvent être minimisées :

  • Affectation aléatoire : cela implique de placer au hasard les participants dans votre groupe de traitement et votre groupe de contrô Cela vous permet d’éviter tout biais et de minimiser les différences potentielles entre les deux groupes.
  • Double aveugle : le double aveugle est une procédure qui consiste à laisser les chercheurs et les participants ignorer quels participants à l’étude reçoivent le traitement et lesquels ne le reçoiventCeci dans le but d’empêcher les participants et les chercheurs de modifier leur comportement, en raison de la connaissance du groupe dans lequel les participants ont été placés. Cela permet donc d’éviter des résultats biaisés.

Identifier les variables de confusion : en identifiant et en tenant compte de toutes les variables potentielles, vous pouvez ensuite les contrôler pour maximiser les similitudes entre les deux groupes, à savoir groupe de traitement et groupe de contrôle.

Read more

Shopping Basket